About

antoine_antoine21

Antoine Simonin a fondé STUDIO ASAI en 2014, après avoir fait ses premières armes chez Andrée Putman puis chez Jean-François Bodin. Cette longue expérience dans l’Architecture lui permet d’assumer aujourd’hui le résidentiel et l’hôtellerie avec le même goût du challenge.

À chaque nouveau projet son esthétique propre, fidèle à ceux qui l’animent. Tel un portraitiste, Antoine Simonin préfère reprendre leurs notes pour en faire leur musique plutôt que d’imposer une esthétique à sens unique. Une approche plus humaniste et instinctive qui laisse néanmoins en filigrane une signature cohérente, où les évocations raffinées se mélangent au goût pour la matière brute. De l’Arts & Crafts au wabi-sabi, en passant par l’art primitif ou Adolf Loos, les références de son imaginaire partagent une certaine radicalité que l’architecte aime traduire en valorisant les veines du marbre, la patine du bois bien choisi ou la ligne parfaite d’une chaise. La décoration à son essentiel, dans le respect de son contexte originel.

Ainsi, l’appartement fraichement livré avenue Henri-Martin valorise les codes classiques haussmanniens, tandis que la nature brute de la terre et du béton sont mis en avant dans l’architecture d’un lodge en Afrique du Sud, prévu en 2020. Pour l’aménagement d’un moulin sur les collines portugaises de Sintra, Antoine Simonin a en revanche choisi de disposer son plan en éventail, là où un chalet actuellement en cours de réalisation dans le Valais en Suisse lui inspire un style plus dépouillé. Autant de décors où l’espace se met en scène devant et derrière le rideau, entre pièces publiques et privées, comme une promenade architecturale tout en contrastes.

Antoine Simonin founded STUDIO ASAÏ en 2014, after having spent his early professional carrer with Andrée Putman and then Jean-François Bodin. this long experience in Architecture means that today his able to assume both residential and hotel projects with the same appetite for challenge.

Each new project demands its own aesthetic quality, faithful to those who give it life. Working as if a portraitist, Antoine Simonin prefers to write their music using their own notes, rather than imposing a one-way aesthetic. An approach that is more humanist and instinctive, yet still leaves a coherent signature, a watermark where the sophistication of his suggestions mixes with a proclivity for crude materials. From Arts & Crafts to wabi-sabi, from primitive art to Adolf Loos. The references stored in his imagination share a certain radicalism that the architect likes to translate by enhancing the veins in the marble, the patina of carefully selected wood or the perfect lines of a chair. He gives the interior design all that is essential, with perfect respect for its original context.

In a recently delivered Parisian apartment on Avenue Henri-Martin, he enhances the classic Haussmann codes, whilst the raw nature of earth and concrete are brought to the fore in a South African lodge planned for 2020. On the other hand, for a windmill on the Portuguese hills of Sintra, Antoine Simonin chose to set out his plan as a fan, whereas a chalet currently under construction in the Swiss canton of Valais inspires a more pared-down approach. So many different decorative styles where the space takes centre stage both sides of the curtain, between the public and private rooms, like an architectural promenade steeped in contrast.

Text : Oscar Duboÿ – Photo credits : Noel Manalili